Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
mamangfaim.over-blog.com

mamangfaim.over-blog.com

Recettes d'ici ou d'ailleurs, avec ou sans gluten ! Certifiées "C'est très bon maman, merci"

Mesfouf tunisien

Une semoule fine et légère, parfumée à la fleur d'oranger et accompagnée de fruits frais et secs. Une recette généreuse !

Mesfouf tunisien

Ingrédients

  • 500 g de mesfouf (semoule très fine)
  • 4 cuillères à soupe d'huile d'olive
  • 100 g de sucre (idéalement sucre glace)
  • 50 g de beurre
  • 2 cuillères à café d'eau de fleur d'oranger ou d'eau de rose selon vos goûts
  • 1 pincée de sel
  • Raisins secs, dattes, grenade, fruits secs selon vos goûts

Préparation

  1. Mettre de l'eau dans le bas du couscoussier, couvrir et laisser frémir à feu moyen.
  2. Mettre la semoule dans un plat.
  3. Ajouter 2 cuillères à soupe d'huile d'olive, le sel et un verre d'eau et travailler les grains.
  4. Dès que la vapeur s'échappe, disposer la semoule dans le haut du couscoussier et laisser cuire 15 minutes.
  5. Lorsque la vapeur traverse la semoule, la remettre dans le plat et la travailler avec 25 g de beurre et 2 verres d'eau. Laisser reposer un peu et retravailler.
  6. Remettre la semoule à cuire dans le haut du couscoussier 15 minutes. Travailler à nouveau dans le plat avec 2 cuillères à soupe d'huile d'olive et 1/2 verre d'eau.
  7. Remettre une dernière fois la semoule à cuire 15 minutes, ce qui fait 3 fois au total.
  8. A la fin de la cuisson ajouter 25 g de beurre, l'eau de fleur d'oranger et le sucre et travailler une dernière fois.
  9. Disposer le mesfouf dans des coupelles et décorer avec les fruits.
Mesfouf tunisien
Mesfouf tunisien

Astuce

La semoule est très fine et doit être travaillée délicatement. Lorsque vous incorporez l'eau, travaillez rapidement puis attendez une dizaine de minute avant de travailler à nouveau la semoule. Elle aura refroidit et les grains seront plus faciles à séparer.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article